c
a
d
r
a
t






  Entrée  
   Études    
    Représentation  
     Lexicométrie  
 
+  Des ressources en corpus, isotopies et programmes
+  Des articles d’ études sur le traitement automatique de la langue
+  Les pages du site pour des recherches, informations, résumés...


 
     la distance lexicale en nuages   
La distance textuelle des oeuvres d’Antoine de Saint Exupéry. L’oeuvre (moins Le Petit Prince) apparaît sous forme de graphiques factoriels, où les textes sont découpés et les aires thématiques coloriées, puis commentées.

 1.  présentation de l’Étude

 1.1.  discipline de la lexicométrie

La lexicométrie est un des points de rencontre entre la langue et les mathématiques. Plus précisément entre la lexicologie et les statistiques, que prolonge l'informatique. Ce carrefour de trois domaines permet la manipulation de l’écrit à grande échelle. Les travaux portent sur la thématique ou la stylistique, la comparaison d’époques, d’auteurs ou de genres, la recherche sur les registres de langues ou sur le vocabulaire. La manipulation du vocabulaire étant plus généralement la clef de voûte de l’étude lexicométrique.

Nombre des opérations statistiques ont été formalisées par Charles Muller. Parmi les études à la fois les plus accessibles et les plus pointues, citons celles d’Etienne Brunet.

La statistique lexicale est un domaine d'étude linguistique déjà ancien, antérieur à l’apparition et la généralisation de la micro-informatique dans les années 70-80. Elle s’inscrit dans le domaine plus général de l’ingénierie linguistique et du Traitement Automatique de la Langue, et participe de la vague d’intérêt pour les questions d’interdisciplinarité, de cognition ou de modélisation.


 1.2.  méthode lexicométrique

L'interprétation d'informations issues de traitements statistiques implique une certaine prudence et une méthodologie rigoureuse, les postulats pouvant aiguiller les résultats. Du point de vue informatique pour le T.A.L., la multiplicité des paramètres et l'opacité de certaines étapes de transformation aussi rendent peu crédibles toutes conclusions qui se voudraient péremptoires.

C'est aussi une couche supplémentaire de problèmes dès lors que l'on s'aventure hors du champ lexical proprement dit. En fait, la fragilité des conclusions est à hauteur de la chaîne de traitement subie par le texte et de la portée du questionnement, qu'il s'agisse de lexicométrie ou plus généralement de l'ingénierie linguistique.

L'outil apparaît donc comme naïf, ou selon, redoutable d'objectivité. C'est avant tout un regard parcellaire et brut sur un aspect d'un corpus. Certaines analyses lexicométriques, par leur absence de questionnement précis à la base, sont aussi de parfaits supports à digressions, et le seuil de multiples pistes.

La lexicométrie doit son accessibilité à la création de logiciels comme Hyperbase qui sera le support de notre étude, portant ici sur une œuvre littéraire. La pagination est celle de la Pléiade.


 1.3.  logiciel de lexicométrie

Le logiciel de lexicométrie permet des fonctionnalités poussées de traitements de texte. Il offre d'extraire des données statistiques pouvant faire l'objet de nombreux travaux et livre aussi des modèles de traitements spécifiques comme le rapprochement lexical, le recoupement des cotextes d'un mot thème, les hautes-fréquences de mots, la distribution d'un couple de mot dans un ensemble de corpus, la fréquence des hapax ou des vocables.

L'analyse factorielle du logiciel Hyperbase 5.1. sert notamment à calculer les distances d'un corpus, à partir de l'examen de ses sous-corpus. Ainsi, moins les textes ont de mots en commun, plus ils sont graphiquement distants les uns des autres. Ces proximités permettent d'opérer des associations qui peuvent être d'ordre thématique, chronologique, stylistique, de genre...


 1.4.  procédé d’analyse factorielle

La fonction factorielle propose trois modes de représentation. Le plus clair au résultat graphique a été sélectionné.

Le chemin est "Structure", puis "Analyse factorielle sur V", puis "Facteur 1-2". Ici ont été entrés tous les sous-corpus à l'exception du Petit Prince, pour des raisons de capacités de traitement (représentation limitée à 76 sous-corpus). Le choix du critère "V" pour vocable a été choisi afin d'opérer des rapprochements de type thématique. Autrement dit chaque mot qui se répète n'est compté qu'une seule fois : les mots-outils (je, de, : , vers...), toujours plus fréquents que les mots pleins (avion, nuit, Toulouse...) sont sur le même plan. Les seconds n'étant pas dissous dans les premiers.

Le rôle du logiciel cesse lorsque le résultat de l'analyse fournit un graphique où se situe l'ensemble des sous-corpus. Le travail d'interprétation consiste alors à délimiter ces sous-corpus par thèmes en revenant sur l'oeuvre, et à rédiger les commentaires de chaque aire dessinée.

Dans l'étude ci-dessous, une partie seulement des sous-corpus ont été coloriés, nombre de rapprochements restant encore à défricher.


 2.  graphique de représentation factorielle

     Œuvres

     Courrier Sud
      Vol de nuit
       Terre des hommes
      Pilote de guerre
      Lettre à un otage
     Lettre au général X
 
          Thèmes
    
            Nature       Désert     Confrontation      Vol          Idéal       Apologue       Modernité
 


 3.  commentaires

 3.1.  homogénéité de l’œuvre

Il apparaît au premier coup d’œil qu'aucune œuvre n'est exclue du tout. Une raison peut en être la richesse du vocabulaire de chacune, sensiblement identique pour cinq d'entre elles, comme il été vu à l'étude précédente. Même richesse de vocabulaire et rapprochement nous mettent en présence de deux indices quant à l'idée d'une œuvre lexicalement homogène.

Un second constat est que le logiciel a opéré une séparation chronologique, de gauche et droite. À y regarder de plus près ce découpage n'est pas pertinent, car Vol de nuit, postérieur à Courrier Sud, se situe tout à droite, fournissant en revanche un troisième indice sur l'homogénéité. Cette première œuvre, toujours sur le plan chronologique, est parfois perçue comme quelque peu en marge à cause d'un manque de maturité. Un ami de Saint Exupéry et son parrain dans la littérature fait remarquer, dès la parution du roman : « Pour des pages comme celle-là, on pardonne aisément quelques gaucheries dans le récit sentimental, quelques phrases trop faciles, et le discontinu d'un récit qui manque toujours de transition et manque même quelque fois de couture. » (Jean Prévost, 1929). Mais l'analyse lexicométrique n'est plus très à l'aise dans le domaine de l'appréciation d'une qualité narrative et stylistique. 

Nous pouvons dans un troisième temps observer que les vocables de Terre des hommes sont les plus communs aux autres œuvres. Ses sous-corpus se rapprochent de tous les textes, de Courrier Sud à la Lettre au Général X. Le récit offrirait ainsi nombre de ponts avec les autres écrits. S'il est central dans l'ordre de déroulement de ces publications, rassemblant les années 30 à 40, il l'est aussi par la variété des histoires et des sujets abordés. Ce constat est la marque d'un quatrième indice, et incline aussi à des commentaires d'ordre thématique, que vient appuyer le type d'analyse opérée par le logiciel.


 3.2.  la nature

 
   

Au-dessous à droite se groupe une thématique manifeste de la nature. La quatrième partie (T4) de Terre des hommes raconte la contemplation des poussières d'étoiles au sommet d'un tarmac, puis la déambulation dans le fragile royaume de Punta Arenas : « Un lièvre détale, un oiseau s'envole, la vie a pris possession d'une planète neuve. » (Tdh, p.202). Les récits T21 et T22 sont ceux de la descente de Guillaumet sous la neige des Andes, mais le récit proprement dit de l'épreuve est bref, laissant la place à son accident sur l'étang, les recherches de ses amis dans la tempête, les exploits de Mermoz au-dessus de l'océan, le champ lexical et la métaphore du paysan : « Ainsi Mermoz avait défriché les sables, la montagne, la nuit et la mer. » (Tdh, p.187). Le récit T63, (sixième partie, chapitres 3 et 4) narre la découverte de l'abondance de l'eau par des chefs Maures débarqués en France et la fascination de l'auteur de sentir arriver l'orage, d'avoir « lu cette colère aux battements d'ailes d'une libellule. » (Tdh, p.220). Quant au chapitre III de la troisième partie de Courrier Sud, l'auteur y évoque des souvenirs d'enfance dans les jardins et le grenier d'une bâtisse : « qui craque au vent [...] comme un navire, [...] » (Cs, p. 94).

Le long des couloirs aériens, dans la nuit du désert, sous la tempête des monts ou près d'une apaisante fontaine s'impose : « le vrai visage de la terre. » (Tdh p. 200). Cette nature semble aussi céleste que terrestre et si elle apparaît de façon saillante dans ce regroupement, il dessine aussi en filigrane un autre thème, celui de l'émerveillement.


 3.3.  le désert

 
   

Les quatre chapitres de la partie sept de Terre des hommes intitulée « Au centre du désert » évoquant l'errance de Saint Exupéry et Prévot, se groupent et acquièrent une certaine autonomie au sein du roman. Le premier chapitre de cette septième partie de Terre des hommes raconte le vol avant l'accident, il se situe en dehors de l'aire (à droite). Les quatre autres correspondent avec quelques chapitres de Pilote de guerre. Cette relation semble moins évidente ; les chapitres 8, 9 et 10, mettent en scène les souffrances du pilote lors du survol du ciel embrasé d'Arras. Le chapitre XIX du même roman évoque aussi ses souvenirs d'enfance. Les chapitres 1 et 2 (T61) sont dédiés au désert et à la valeur de la solitude.

De même que le nature, le désert dessine un motif, qui pourrait être celui de l'épreuve : « dans les contes de fées de l'enfance, le chevalier marchait, à travers de terribles épreuves, vers un château mystérieux et enchanté. Il escaladait des glaciers. Il franchissait des précipices, il déjouait des trahisons. Enfin le château lui apparaissait, au cœur d'une plaine bleue, douce au galop comme une pelouse. Il se croyait déjà vainqueur... » (Pilote de guerre, p. 185).


 3.4.  la confrontation

 
   

   L'aire rouge comprend l'histoire du lien conflictuel entre les Maures et leur "ennemi", le capitaine Bonnafous (T65) ; la rencontre de Saint Exupéry avec les fées d'Argentine (T5) ; les instants entre Geneviève et Bernis (C25, C27) ; la confusion de Fabien face à son chef Rivière (V11) ; le licenciement par ce dernier du vieux mécanicien (V 9). Le thème central en serait le face à face, coloré de sentimental, qui concerne l'amitié ou l'amour, marqué par l'intensité.

L'aire rappelle dans l'œuvre de Saint Exupéry la coexistence entre la dureté des entreprises et la vulnérabilité des sentiments. Avec ceci que nul ne peut y échapper, guerriers, doyens, héros, même l'implacable directeur, qui ne renonce à sa compassion que par la sonnerie persistante d'un téléphone, le ramenant à la précipitation des nécessités opérationnelles, ou les inaccessibles adolescentes toisant les vivants du haut de leur monde merveilleux, pour conclure amèrement que, finalement, comme une imposante et cruelle réalité, un : « imbécile emmène la princesse en esclavage » (Tdh, p.216).


 
   

 3.5.  le vol

Le groupe en bleu clair en bas à droite relie les récits sur le pilotage. Ceux de Bernis, et de Saint Exupéry et Prévot durant le raid jusqu'à Saigon, avant l'accident dans le Sahara ; l'évocation de la route du vol pour le chapitre 10 de Vol de nuit ; les chapitres de Courrier Sud et de Vol de nuit contigus sont précisément ceux du risque d'un départ de nuit.

Naturellement, la zone est trop importante pour constituer un groupe homogène. Il faudrait distinguer, à l’intérieur, des sous-groupes thématiques.


 3.6.  l’ idéal

 
   

La zone grise rappelle l’épisode d'une prédication exaltée qui n’évoque plus chez Bernis que dépit du ministère de Dieu, (C210) ainsi que des deux chapitres sur la froide rencontre de Simone et Rivière (V14,V19). Nous serions à nouveau en présence du thème du face à face, ponctué de silences et d’emportements, mais cette fois-ci le règne ne tient plus du sentiment mais celui, plus inconciliable, des idéaux.

Curieusement, ces sous-groupes sont un peu excentrés, ressemblant à notre thème de la confrontation des sentiments (§ 3.4), sans s’y associer. La quête la plus épique face à la foi religieuse, l’amour le plus doux face à l’entreprise exaltée, se rejoignent comme une même force de l’idéal, et une même impasse, dès lors qu’ils se mesurent.


 3.7.  la modernité

 
   

Pour la Lettre au Général X, qui est datée de mai ou juin 1943, l'analyse factorielle pointe un rapprochement du chapitre III de la huitième partie de Terre des hommes, écrite cinq ans auparavant (GX et T83 dans la zone mauve). La Lettre est en effet un sombre développement d'un passage du roman : « Il est deux cents millions d'hommes, en Europe, qui n'ont point de sens et voudraient naître. L'industrie les a arrachés au langage des lignées paysannes et les a enfermés dans ces ghettos énormes qui ressemblent à des gares de triage encombrées de rames de wagons noirs. » (Tdh, p. 279) Saint Exupéry énumère dans la Lettre au général X les accusations contre « la machine à emboutir » et prophétise les conséquences de la sécheresse spirituelle qu'elle occasionne.

Ce qui fait dire que si l'on est avant tout frappé par le ton, désespéré, de la Lettre, la thèse demeure semblable à celle du chapitre de Terre des hommes. L'arrivée de la guerre ainsi que l'état physique et moral de l'auteur n'influent pas nécessairement sur le fond. Le roman évoque le problème d'un « monde [qui] commence à craquer » (Tdh, p. 277), par des représentations appelant à la concorde et l'espoir : « Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipage d'un même navire. » (Tdh, p. 280), tandis que la Lettre sous-tend une foi dans l'homme qui vacille : « Faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien. » (L. au G. X, p. 330), bien que sa caractéristique tienne précisément dans ces élans. Quant à la Lettre à un otage (O1,O2,O3), elle participe de ce discours sur la spiritualité occidentale.

Nous trouvons aussi dans le sillage la troisième partie de Terre des hommes intitulée «l'avion» (T3), qui développe des considérations sur le rôle de la machine. Ces deux textes sont à rapprocher des passages de Pilote de guerre (G22,G6,G2) traitant d'idéologie, de morale et d'héritage.


 

 3.8.  l’ apologue

 
   

    La dernière partie de la Lettre à un otage rejoint les derniers chapitres de Pilote de guerre (aire bleu foncé). Lesquels se détachent du reste. Il s'agit toujours de la philosophie de vie exupérienne, mais la variation semble tenir d'un autre ordre : nous passons du discours d'un constat à celui d'une éthique : « Quelle que soit l'urgence de l'action, il nous est interdit d'oublier, faute de quoi cette action demeurera stérile, la vocation qui doit la commander. » (L à Ot., p. 102). L'auteur cesse de déplorer ou de pointer les problèmes et déploie sa ligne de conduite, en éludant quasiment les histoires qui alternent traditionnellement aux discours. Ce qui explique le retour du dernier chapitre de Pilote de guerre, (G28), dans une zone marquée par la narration.

Nous pourrions ainsi distinguer chez Saint Exupéry deux types de discours. Celui symbolique, (bleu foncé) que l'on retrouve tout au long de Citadelle. Chaque élément de la vie quotidienne est pris comme une allégorie, comme le pain, l'étoile ou le puits. Puis celui au prise avec son temps (mauve), qui est ponctué d'anecdotes et de courts récits.


 3.9.  conclusion

Des mouvements des milliers de chiffres se dessine l'importance des thèmes de la nature, liée à l'élémentaire et l'émerveillement, celui de l'adversité ayant lieu dans le désert comme dans un cockpit, la vigueur du sentiment et enfin le poids de l'idéal.

Le graphique peut fournir des pistes comme la position centrale de Terre des hommes, la non-spécificité de la Lettre au Général X et à la Lettre à un otage, ou l'écart de certains passages de Pilote de guerre, qui souligne l'importance de l'apologue, sans être quantitativement déterminant.

La séparation entre des aires bleues et mauves et les aires des trois autres coins suggèrent une structure argumentative articulant l'ensemble de l'œuvre. Celle-ci pourrait se résumer à un récit, une généralité puis une exhortation. L'on pourrait illustrer ce schéma par la progression logique des dernières phrases de Terre des hommes : énumération de faits, symbolique d'une situation, sentence pour une éthique : « Ce qui me tourmente, ce ne sont ni ces creux, ni ces bosses, ni cette laideur. C'est un peu, dans chacun de ces hommes, Mozart assassiné. [à la ligne] Seul l'Esprit, s'il souffle sur la glaise, peut créer l'Homme. » (p. 285).



                4.  le tableau de partition du corpus sous Hyperbase


Abrév.
Sous-corpus
Occurrence
Vocable
Accroissement
Écart
C11 1 Courrier Sud partie I chapitre 1 et 2 1950 695 695 -357,31
C13 2 Courrier Sud partie I chapitre 3 1729 648 467 228,09
C14 3 Courrier Sud partie I chapitre 4 1162 468 252 109,05
C21 4 Courrier Sud partie II chapitre 1 3315 1013 627 408,24
C22 5 Courrier Sud partie II chapitre 2 et 3 2438 736 357 3,58
C24 6 Courrier Sud partie II chapitre 4 868 337 123 23,15
C25 7 Courrier Sud partie II chapitre 5 et 6 1777 555 192 -336,83
C27 8 Courrier Sud partie II chapitre 7 1261 468 168 46,94
C28 9 Courrier Sud partie II chapitre 8 et 9 2231 668 273 -13,56
C210 10 Courrier Sud partie II chapitre 10 et 11 2349 680 265 -91,20
C212 11 Courrier Sud partie II chapitre 12 à 14 1602 568 177 -38,00
C31 12 Courrier Sud partie III chapitre 1 1967 720 274 539,90
C33 13 Courrier Sud partie III chapitre 2 1174 445 144 184,31
C34 14 Courrier Sud partie III chapitre 3 1333 518 173 335,23
C35 15 Courrier Sud partie III chapitre 4 1903 669 207 144,30
C36 16 Courrier Sud partie III chapitre 5 et 6 2505 764 215 -320,71
C37 17 Courrier Sud partie III chapitre 7 1494 522 135 -92,88
V1 18 Vol de nuit chapitre 1 et 2 2345 755 221 -2,91
V3 19 Vol de nuit chapitre 3 et 4 2693 808 253 60,65
V5 20 Vol de nuit chapitre 5 et 6 2334 766 233 268,98
V7 21 Vol de nuit chapitre 7 et 8 1709 584 137 -149,01
V9 22 Vol de nuit chapitre 9 1401 451 103 -213,96
V10 23 Vol de nuit chapitre 10 969 366 61 -260,30
V11 24 Vol de nuit chapitre 11 1265 463 92 -188,17
V12 25 Vol de nuit chapitre 12 1009 410 86 6,22
V13 26 Vol de nuit chapitre 13 1108 417 79 -168,13
V14 27 Vol de nuit chapitre 14 1644 496 98 -468,45
V15 28 Vol de nuit chapitre 15 1047 416 88 17,63
V16 29 Vol de nuit chapitre 16 à 18 1223 458 89 -137,63
V19 30 Vol de nuit chapitre 19 1308 474 82 -300,36
V20 31 Vol de nuit chapitre 20 et 21 1529 546 106 -215,65
V22 32 Vol de nuit chapitre 22 et 23 832 340 47 -245,79
T1 33 Terre des hommes partie I 6641 1739 611 1192,61
T21 34 Terre des hommes partie II chap.1 2008 690 169 227,32
T22 35 Terre des hommes partie II chap.2 3682 1075 327 725,62
T3 36 Terre des hommes partie III 1246 440 122 425,95
T4 37 Terre des hommes partie IV chap.1 à 4 3892 1192 362 1155,70
T5 38 Terre des hommes partie V 2223 778 200 620,68
T61 39 Terre des hommes partie VI chap. 1 et 2 1688 558 93 -352,54
T63 40 Terre des hommes partie VI chap. 3 à 4 2837 894 208 179,80
T65 41 Terre des hommes partie VI chap. 5 à 7 6312 1525 383 -650,00
T71 42 Terre des hommes partie VII chap. 1 à 2 3374 964 215 -135,61
T73 43 Terre des hommes partie VII chap. 3 à 4 2708 794 140 -576,37
T75 44 Terre des hommes partie VII chap. 5 2939 843 205 214,63
T76 45 Terre des hommes partie VII chap. 6 3880 964 184 -1016,99
T77 46 Terre des hommes partie VII chap. 7 1936 593 90 -524,52
T81 47 Terre des hommes partie VIII chap. 1 et 2 3724 1127 260 394,22
T83 48 Terre des hommes partie VIII chap. 3 2849 889 232 876,23
T84 49 Terre des hommes partie VIII chap. 4 1118 443 81 193,74
G1 50 Pilote de guerre chapitre 1 3468 972 237 402,88
G2 51 Pilote de guerre chapitre 2 2109 624 97 -510,69
G3 52 Pilote de guerre chapitre 3 à 5 2979 805 173 -108,33
G6 53 Pilote de guerre chapitre 6 et 7 1693 567 89 -206,20
G8 54 Pilote de guerre chapitre 8 et 9 1954 553 106 -174,41
G10 55 Pilote de guerre chapitre 10 2689 832 155 -69,63
G11 56 Pilote de guerre chapitre 11 et 12 2544 830 172 386,35
G13 57 Pilote de guerre chapitre 13 1951 633 105 -149,94
G14 58 Pilote de guerre chapitre 14 2368 737 120 -298,39
G15 59 Pilote de guerre chapitre 15 737 300 41 -27,14
G16 60 Pilote de guerre chapitre 16 5364 1338 328 364,86
G17 61 Pilote de guerre chapitre 17 et 18 2261 669 120 -143,01
G19 62 Pilote de guerre chapitre 19 2346 695 103 -518,70
G20 63 Pilote de guerre chapitre 20 et 21 5224 1331 230 -1112,56
G22 64 Pilote de guerre chapitre 22 2865 810 139 -359,58
G23 65 Pilote de guerre chapitre 23 1647 579 68 -415,68
G24 66 Pilote de guerre chapitre 24 3310 849 126 -1018,67
G25 67 Pilote de guerre chapitre 25 1799 560 84 -264,42
G26 68 Pilote de guerre chapitre 26 1415 390 62 -278,74
G27 69 Pilote de guerre chapitre 27 3255 761 127 -918,00
G28 70 Pilote de guerre chapitre 28 646 271 22 -239,87
O1 71 Lettre à un otage chapitre 1 2109 724 123 168,65
O2 72 Lettre à un otage chapitre 2 1126 428 41 -364,14
O3 73 Lettre à un otage chapitre 3 et 4 2717 848 161 287,42
O5 74 Lettre à un otage chapitre 5 et 6 1468 492 46 -605,88
GX 75 Lettre au général X 3229 962 181 252,39
P1 76 Le Petit Prince chapitre 1 à 4
« Le Petit Prince et le narrateur »
3025 734 116 -843,64
P5 77 Le Petit Prince chapitre 5 à 8
« La vie du Petit Prince sur sa planète »
2876 692 87 -1233,13
P9 78 Le Petit Prince chapitre 9 à 15
« Le périple vers d'autres planètes »
5349 965 157 -2369,48
P16 79 Le Petit Prince chapitre 16 à 23
« L'arrivée sur la terre »
3508 735 102 -1562,09
P24 80 Le Petit Prince chapitre 24 et 25
« La recherche du puits »
1678 462 25 -1199,84
P26 81 Le Petit Prince chapitre 26 à 27
« La morsure du serpent »
2242 554 38 -1514,28


 5.  des liens pour des études lexicométriques

     Balzac, La Comédie humaine  E. Brunet
http://134.59.31.3/~brunet/BALZAC/IMAGES/SPECIF/structur.htm
     Flaubert, univ-rouen   
http://www.univ-rouen.fr/flaubert/10revue/revue3/brunet.htm
     Corneille-Molière-Racine D.Labbe   
http://www.pacte.cnrs.fr/spip.php?article54


     La lexicométrie , ou statistique lexicale
     Les livres flottants pour Saint Exupéry en Flash

     La page d’accueil
     Le sommaire des pages
       Imprimer  
(imprimez à 80%, ou en format paysage, à cause de la taille du graphique)

       Site       motte 0.5  
     Rédaction : 01.06.2001      Publication : 10.10.2005
      http://cadrat.saynete.net2003 - 2018